L'origine du Karate do

Le Karate-Do, l'art de se défendre à mains nues, est à l'origine une discipline de la voie du bushidô (samouraï ou guerrier japonais) que l'on appelle le budô. Aujourd'hui répandu à travers le monde entier, le Karate-Do est un art martial dont la pratique s'articule autour de 4 styles bien distincts: le Shotokan-ryû, le Gôjû-ryû, le Shito-ryû et le Wadô-ryû.

C'est à partir d'Okinawa que les "kihons" ou techniqes de base, ainsi que les katas, furent introduits à Hondo, principale île de l'archipel Ippon. Là, ils ont évolué jusqu'à atteindre la forme qu'ils ont actuellement en compétition, tout en connaissant un développement exponentiel.

La compétition de karaté n'est cependant pas en soi l'ultime objectif du karatéka, qui reste la poursuite d'un cheminement personnel dans "la voie", la voie du "dô". La compétition n'est qu'un moyen de progresser dans cette voie dans la mesure où elle nécéssite un entraînement simple et quotidien afin de dompter l'ennemi qui est en soi. Les vertus premières de cet entraînement doivent par conséquent être la loyauté et la modestie: l'objectif du Karate-Do est l'accomplissement de la personalité par le développement des qualités du coeur.

© SKC-R, 2007. Les présentes informations ne sont pas exhaustives et sont susceptibles d'être modifiées en tout temps